in

Marseille s’impose face à Villarreal en amical

Un but contre son camp de Fer Niño et l’expulsion de Foyth au début de chaque mi-temps ont fait basculer le match en faveur de l’OM.

La première mi-temps a connu un début de match difficile pour l’équipe de Castellón, qui a encaissé le premier but neuf minutes après le début de la rencontre, lorsque un but contre son camp de Fer Niño a dévié un centre de Payet dans la surface. Il ne s’était pas encore passé grand-chose dans le match, mais ce geste a fait douter l’équipe d’Emery, qui est restée assise et a laissé ses adversaires dominer.

Cette domination s’est traduite par quelques tirs déviés et un arrêt d’Asenjo en sous-main à la 23e minute, qui aurait pu être le deuxième du match. C’était la dernière action marseillaise de la première mi-temps, car l’équipe d’Emery avait déjà prévenu avec quelques contre-attaques et avec un bon Fer Niño, qui n’était pas en reste.

Le milieu de terrain s’est imposé

L’équipe espagnole a mieux ajusté son pressing et a rendu la sortie du ballon plus difficile pour ses adversaires, ce qui lui a permis de récupérer près de la surface et de faire apparaître des joueurs comme Morlanes et Trigueros. Villarreal contrôlait la seconde moitié des quarante-cinq premières minutes avec de bonnes occasions pour Niño, Pino et Mandi, mais il leur manquait la touche finale et il y avait une bonne main de Mandanda qui aurait pu égaliser pour Yeremi Pino.

Avec cela, le jeu est allé de mieux en mieux pour l’équipe de Castellón, qui a annulé ses adversaires, et a mérité de ne pas finir par perdre dans les quarante-cinq premières minutes.

Mais cette égalité et les chances des Jaunes ont radicalement changé au début de la seconde période, lorsque, deux minutes après le début du match, Juan Foyth a été expulsé pour un deuxième carton jaune. Une expulsion qui a fini par générer une confrontation entre les entraîneurs sur les bancs, qui ont dû être séparés par leurs assistants, et qui s’est terminée par l’expulsion d’Emery pour protestation.

Cette situation a fait basculer le match en faveur des locaux, qui ont dominé et contrôlé le tempo et la possession du ballon dans ces premières minutes. Ce contrôle leur a permis de marquer deux buts qui ont été rejetés, avant qu’ils n’obtiennent leur deuxième but du match après cinquante-huit minutes, avec une belle finition de Payet.

L’Olympique a eu des occasions de marquer plus de buts, mais n’a pas réussi à trouver la cible et à augmenter son avance. Villarreal, quant à lui, continuait à contrôler le jeu et à chercher la boîte adverse, ce qu’il faisait bien avec l’introduction de Rubén Peña et Alberto Moreno. Le latéral andalou a marqué un but et aurait pu en marquer un autre, tandis que Millán a manqué un but très net, ce qui signifie que les Jaunes se sont retrouvés très vivants et avec la possibilité de faire match nul dans la dernière ligne droite du match.

Fiche technique
2 – Olympique de Marseille : Mandanda, Balerdi, Luan Peres, Saliba, Rongier ; Gerson Santos Da Silva, Guendouzi, Gueye ; Under, Payet, Luis Enrique. Ont également joué : Alvaro Gonzalez, Konrad, Dieng, Radonjic, Tharghalline,

1 – Villarreal CF : Asenjo, Mario, Albiol, Mandi, Pedraza ; Foyth, Trigueros, Morlanes ; Pino, Iosifov et Niño. Ont également joué : Rubén Peña, Alberto Moreno, Millán, Cuenca, Baena, Ontiveros.

Buts : 1-0 : min 9 Fer Niño (p.p.) ; 2-0 min 58 Payet ; 2-1 min 88 Alberto Moreno

L’UEFA contrainte de révoquer toutes ses actions contre les clubs fondateurs de la Super League

Kane ne participe pas aux essais de pré-saison de Tottenham et jette davantage d’incertitudes sur son avenir